Runes Viking : devenez incollable sur l'alphabet nordique !

Publié par Jarl Asgeirr le

Runes Viking : devenez incollable sur l'alphabet nordique !

Étroitement associé à la magie nordique (seiðr) et à la poésie skaldique, l'alphabet runique reste un grand mystère dans l'histoire scandinave. Entre ces différentes significations, utilisations et différenciations, les peuples nordiques avaient l'art de se distinguer… Jusqu'à leur propre écriture ! Décryptage des légendaires runes vikings.

D'où viennent les Runes nordiques ? 

Odin sauvé par les Runes

Le vieux poème Hávamál explique qu'Odin découvre les runes lorsqu'il se pend à l'arbre du monde Yggdrasil. Afin d'apprendre la sagesse, le Dieu Odin se suspend par les pieds, la tête vers le bas. Laissant son corps se balancer au gré du vent pendant neuf nuits et neuf jours. Alors qu'il était sur le point de mourir, le Dieu nordique trouve les runes, les saisies et revient à la raison. 

Un alphabet scandinave inspiré du latin 

Une explication plus prosaïque annonce que les runes sont apparues au premier siècle après J.-C, probablement inspirées de l'alphabet latin. Bien qu'elles soient utilisées par tous les peuples germaniques, la plupart d'entre elles sont découvertes en Scandinavie. Les formes particulières de ces symboles se sculptent facilement dans un matériau dur. C'est pourquoi une rune ne s'écrit pas, elle se sculpte.

L'écriture runique existait en même temps que l'alphabet latin et était utilisée jusqu'aux années 1500. À Dalarne, en Suède, un type particulier de symboles runiques étaient utilisé jusqu'en 1900 environ.

Avec le T, le O, le F et le S de ces pendentifs vikings, l'influence des runes sur les lettres anglaises ne fait aucun doute.

Comment interpréter l'écriture runique ? 

Lue de gauche à droite ou de droite à gauche, l'inscription runique se retrouve sur des armes, des outils, des bijoux, des amulettes, des os, des morceaux de bois, des pierres commémoratives ou des murs d'église, etc

Si elles constituent une documentation contemporaine, l'écriture viking peut être difficile à déchiffrer, car il existe plusieurs interprétations d'une inscription. 


Les différents alphabets viking 

D'après la séquence des six premières lettres, on distingue deux types d'alphabets runiques : le vieux Futhark et le Futhark récent. Quant aux runes du Moyen Âge, elles s'apparentent au Futhark récent, mais présentent des piqûres qui différencient la phonétique. 

L'ancien Futhark contient 24 caractères et été utilisé environ 100 à 800 après J.-C. 

Le Futhark récent compte 16 symboles et employé de 800 à 1100 après J.-C. 

Les 23 runes médiévales ont été sculpté entre 1100 et 1500 environ. 

Des lettres viking aux symboles magiques

Chaque caractère runique représente une "lettre". Comme l'écriture latine, l'accumulation de lettre forme un mot. Mais les runes sont également des symboles magiques. En effet, chaque personnage runique a son propre nom et sa propre signification symbolique.

Les significations des runes scandinaves  

Les runes commémoratives

Les Vikings ne considéraient pas les runes comme de simples lettres. Ils voyaient en elles de puissantes vertus de nature métaphysique. Voire magique.

Si les peuples germaniques sculptent des runes depuis le premier siècle, ils n'utilisaient pas cette écriture comme nous le faisons aujourd'hui. Ni comme le faisaient les cultures méditerranéennes et voisines à l'époque.

Les runes se destinaient aux inscriptions de grandes importances. Et se gravaient dans des pierres runiques pour commémorer les ancêtres et marquer les tombes des héros. 

De leur signification inhérente, elles permettaient de communiquer entre le naturel et le surnaturel. Tels des sorts de protection ou de réussite. 

Les runes divinatoires

Sculptées sur des bâtons ou d'autres objets, l'écriture runique se coulaient et se déchiffraient pour discerner le présent ou prédire l'avenir. Bien que les preuves suggèrent que la plupart des Vikings pouvaient lire les runes au moins à un niveau élémentaire, pour eux, la véritable étude et la compréhension de ces symboles étaient une quête digne des dieux.

Découvrez l’alphabet runique Futhark

L'ancien futhark 

Comme notre alphabet provient des lettres grecques alpha et bêta, les experts modernes ont appelé les alphabets runiques futhark (ou futhorks), en se basant sur les six premières lettres du vieux futhark; qui correspondent approximativement à nos F, U, Th, A, R et K. 

Découvert dans l'ordre sur la pierre de Kylver de Gotland, en Suède, à l'aube de l'ère des migrations (vers l'an 400), l'ancien futhark est désigné le plus ancien système runique et complet. 

Environ 50 pierres runiques ont été trouvées. Souvent soulevées à côté des sites funéraires à l'époque des Vikings, entre 950 et 1100 après J.-C. 

Certaines apparaissent pour la première fois aux quatrième et cinquième siècles en Norvège et en Suède. Et au Danemark dès les VIIIe et IXe siècles. 

Cependant, la plupart d'entre elles ont été trouvées en Suède. La pierre runique de Kingittorsuaq ci-dessous a été trouvée au Groenland et se trouve actuellement au Musée national du Danemark à Copenhague. 

pierre runique de Kingittorsuaq

 

Au cours des siècles suivants, les 24 runes du vieux Futhark s'employaient par les nombreuses tribus germaniques qui se disputaient la survie dans toute l'Europe.

À l'âge des Vikings (environ 793-1066), le vieux futhark a progressivement cédé la place au Futhark récent. Avec ses 16 runes, le Futhark récent se complique. Phonétiquement, les runes du Futhark récent avaient une double fonction : couvrir les changements des langues scandinaves et celles des autres peuples germaniques.

Le futhark récent 

Le Futhark récent se divise en runes "longue branche" (en danois) et "branche courte" (en suédois et en norvégien) : 

Runes en branches

L'explosion du commerce et des interactions provoquées par l'âge des Vikings créé un besoin accru d'écriture et d'alphabétisation. Ainsi, les archéologues ont catalogué des milliers d'inscriptions dans le Futhark récent contre des centaines dans le vieux Futhark. 

Alors que les voyants et les prêtresses völva utilisaient encore les runes pour percevoir les chemins du cosmos, de nombreuses inscriptions runiques liées au droit ou au commerce, ont été trouvé tout comme de simples gravure de noms sur des objets personnels. 

Bien sûr, les Vikings ont également laissé des graffitis runiques des Orcades à Constantinople et au-delà, alors qu'ils repoussaient toujours plus loin les limites de leur monde. 

écriture runique sur les arcades de constantinople

Lire et écrire des runes 

Le tableaux suivants offre une introduction rapide et élémentaire aux runes utilisées par les Vikings et leurs ancêtres. Ce tableau devrait servir à ceux qui cherchent à translittérer leurs noms ou autres épitaphes ou à trouver des associations connues avec des significations particulières. 

De nombreux livres et autres ressources sont disponibles pour une recherche plus approfondie, mais il y a beaucoup de choses sur les runes qui ne sont pas connues.

traducteur runes viking

 


Bien que le Futhark récent ait été le choix principal à l'époque des Vikings (800 - 1050 après J.-C.), les Vikings continuaient d'utiliser et interpréter la version ancienne ( comme nous aujourd'hui. Soit mille ans plus tard). La plupart des bijoux runiques vikings actuels utilisent la version ancienne simplement parce que les lettres se traduisent plus facilement dans l'alphabet anglais. Affichez les runes parmi notre sélection de bijoux viking !

← Article précédent Article suivant →


  • ici il y a un petit outil pour écrire en runique :
    http://art.guess.free.fr/runes.htm

    M le

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.