Les bateaux de guerre et de commerce

Publié par Jarl Asgeirr le

Les bateaux de guerre et de commerce

Les civilisations anciennes datant de plus d’un millénaire sont celles qui constituent le fondement de plusieurs cultures prospères. Ces civilisations ont inspiré plusieurs créations cinématographiques. Nombreux sont les chercheurs, les historiens et surtout les passionnés d’évènements épiques qui s’intéressent à la civilisation viking qui est très particulière dans son ensemble. En effet, ils se trouvent être des sortes de marchands et de pirates qui naviguaient le long des mers à la conquête de nouvelles terres en pillant et tuant. L’histoire des Vikings a très particulièrement fait sensation de par le monde en traversant plusieurs générations. On verra les différents types de bateaux qu’ils utilisaient pour le commerce et pour les guerres.  

Les bateaux de guerre et de commerce

Quelle est l’origine des bateaux vikings ? 

Les Vikings avaient une appellation très particulière qu’ils donnaient à leurs bateaux, qui était les drakkars. En vérité, le drakkar est un bateau qui tire ses véritables origines des terres scandinaves et que l’on utilise en particulier pour les activités commerciales. C’est avec l’arrivée de la civilisation des Vikings que la fabrication du Viking a connu, une nouvelle face améliorée. La construction est plus solide et grande, car les Vikings voulaient aussi de partir en guerre.
Les bateaux leur servaient à transporter les esclaves capturés, les biens volés et les marchandises achetées. On doit souligner que c’est à partir du Moyen Âge que tout ceci a commencé véritablement par prendre forme. Vu la taille de leurs bateaux, ils sollicitaient l’apport de vaillants guerriers pour aider à ramer pendant des voyages qui duraient des mois entiers sur la mer. Leur bravoure n’était rien comparer à ces efforts, qu’ils considéraient assez minimes. 

Quels étaient les bateaux utilisés pour le commerce et la guerre ?

Les bateaux de commerce et de guerre des Vikings avaient des capacités inégalées devant ceux de leurs adversaires. Ils en utilisaient deux principaux. Le premier est appelé le Knorr. C’est un bateau très robuste, car il avait la capacité d’affronter les temps les plus orageux et on l’avait adapté à la voile : ce qui fait sa particularité. Étant un navire de commerce, il nécessitait le soutient et le transport en allant de 30 à 70 hommes environs pour constituer tout l’équipage.
Les marchandises que pouvait transporter le bateau pesaient jusqu’à environs 23 tonnes, ce qui n’était pas minime ajouté aux hommes à bord. Le second bateau, qui est bien évidemment celui destiné à la guerre est le Langskip. Il est sans nulle comparaison l’un des navires les plus longs avec une hauteur assez élevée pour favoriser le but qui est de l’emporter. L’équipage dépassait environ 90 hommes, car les rames étaient d’un nombre élevé, pour permettre plus rapidement de s’approcher du camp adverse.
Aussi on plaçait des boucliers assez solides tout autour pour parer certaines attaques, qui peuvent être fatales. Des attaques fatales, car, elles pouvaient contribuer en grande partie à faire couler le bateau. Pour galvaniser les troupes, les navires étaient décorés de toute part et l’on retrouvait à l’avant de grosses têtes de dragons qui avaient des symboles très profonds. 

Comment s’opéraient les constructions navales ? 

Les navires qui ont été mentionnés un peu plus haut ont été le fruit de 5000 ans de techniques affinées. Un seul génie ne pouvait être à l’œuvre de ces merveilles : toute cette performance tire sa source d’une succession d’intelligences créatives. Les Vikings avaient à leur disposition des charpentiers aux multiples talents qui dans la recherche du navire parfait construisait des chefs-d’œuvre aux proportions démesurées. Ils cherchaient à affiner leur savoir-faire en impulsant aux navires la vitesse qui leur fallait. Et pour ce faire, il fallait diminuer considérablement les bordures, mais cela ne suffisait pas.
Ces efforts étaient en quelque sorte vains, car ces bateaux avaient une vitesse considérable, mais, ne pouvait pas véritablement prendre la haute mer. Au fil du temps les charpentiers prirent conscience de leurs erreurs et en tirèrent des leçons, pour améliorer leur conception. À force d’ouvrage et d’échecs répétés, ils apprirent désormais la bonne méthode de confection.

Quelques caractéristiques générales des bateaux 

Les charpentiers ayant une excellente maîtrise de leur art, ils ont pris le soin de nommer certains caractères très importants lors de la fabrication des navires. Nous avons tout d’abord les bordés faits à base de clins. On les assemble entre eux grâce à des rivets en fer. Ensuite, il y a l’étrave qui est une pièce unique qu’on retrouve également sur des bateaux modernes.
De plus, la quille qui forme la lettre T vient s’ajouter sans oublier le mât qui est le socle de la voile très souvent carrée. Enfin, on retrouve un aviron de gouvernail qui est à l’extrémité c’est-à-dire à tribord. Tous ces caractères sont sous-tendus par un principe important qui est l’assimilation de la flexibilité en concert avec la légèreté.
C’est cette flexibilité et cette légèreté qui rendent les bateaux vikings durables, car les navires trop rigides sont lourds à l’embarcation et vieillissent vite. Les charpentiers ont pris le soin et toute l’attention nécessaire pour éliminer de façon assez considérable, les masses en excès qui pesaient sur les bateaux. 

Quels sont les musées qui conservent ces bateaux vikings ? 

Le principal musée qui abrite ces bateaux est celui d’Oslo, chaque année des milliers de personnes y font une visite pour s’informer directement ou faire des exposés instructifs. Le musée dispose de salle très vaste qui arrive à contenir les navires et ils sont entretenus avec, le plus grand des soins possibles. On y retrouve des bateaux datant des années 1880 comme le Gokstad, celui d’Osberg et même celui de Tune.

Produit lié à cet article

Porte-Encens Drakkar Viking Doré

Porte-Encens Drakkar Viking Doré

  Vous aimez diffuser de l’encens dans votre intérieur ? Pourquoi ne pas le faire avec style en optant ce porte-encens à l’effigie d’un authentique navire viking ?

Voir le produit

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.