Vivez votre épopée viking en jouant à Assassin's Creed Valhalla

Publié par Jarl Asgeirr le

Vivez votre épopée viking en jouant à Assassin's Creed Valhalla

S'il est le jeu attendu de nombreux fans de Assassin's Creed, l'opus Valhalla fait le bonheur des passionnés de Viking. Depuis novembre 2020, jouez enfin aux grands guerriers nordiques et vivez l'épopée viking à travers Assassin's Creed Valhalla. Dans cet article, nous profiterons des premières semaines de sorties et d'essais pour vous lister les particularités du jeu et surtout si l'immersion au sein du monde des envahisseurs est représentative et réussie.

Histoire d'Assassin's Creed Valhalla 

L'aventure démarre en Norvège. Quelques temps après la mort de Ragnar LodbrokDès le début, vous incarnez le personnage de Eivor. Choisissez son apparence (sexe, et personnalisations physique) et faites connaissance avec le personnage dès son plus jeune âge, en terre de Norvège. 

Adulte, Eivor se fait chasser de ses terres et s'enfuit en Angleterre.

Le but est alors de développer une nouvelle communauté chez les Anglo-saxons. Appelée colonie, Eivor devra la faire grandir à travers différentes missions. Dans la peau d'un envahisseur nordique, pillez les villages anglais et investissez les foyers pour acquérir des ressources afin de les réinvestir dans le développement de la colonie. Comme des infrastructures, commerces ou l'organisation de banquets pour booster l'énergie et le moral de vos guerriers. 

Combattez le roi Alfred Le Grand dans ses royaumes de Wessex, Northumbrie, Est-Anglie et Mercie.

Moins charismatique que Ezio, Eivor (à la voix étonnamment fluette) reste néanmoins un redoutable Viking. Interchangeable durant la durée du jeu, il est possible de le personnaliser.

Avec lui, découvrez d'autres personnages comme Ivar et Fulk.

Baladez-vous entre la Norvège (surtout durant les premières heures du jeu) et l'Angleterre, mais aussi sur la map d'Asgard et des autres royaumes.

Les Avis sur Assassin's Creed Valhalla

Si le jeu viking est sans contexte un véritable carton en cette fin d'année, il est d'autant plus apprécié en période de confinement. Ce nouvel opus a ainsi pu être testé et décortiqué pour permettre de relever ces points faibles et ses grandes forces. 

Les points positifs 

  • On note le retour de l'infiltration par rapport aux jeux précédents.
  • Vous profiterez de bonnes sensations aux combats avec de nombreux points de compétences.
  • Les systèmes de niveau ont changé. Ils sont plus fluides et digestes par rapport à avant. 
  • Un réalisme assez fort est respecté. On reviendra sur les détails plus tard dans l'article. L'interface est claire et intuitive. Visuellement, le graphisme est très beau, vous profitez ainsi d'un monde ouvert aux jolis paysages.
  • Vous pouvez vous battre avec une arme dans chaque main (combinables à volonté). Contrairement aux précédents jeux, chaque pièce d’armure est unique et vous pouvez l’améliorer tout en la personnalisant à outrance.
  • Parmi les principaux compositeurs, on retrouve Einar Selvik qui avait participé à la bande son de la série Vikings
  • Ubisoft a prévu des éditions limitées et des "seasons pass" pour prolonger l'addiction.

Les faiblesses du jeu 

  • Pour revenir aux deux armes, il est encore difficile de les gérer en même temps. La manipulation sur la manette est moins instinctive. De plus, il n'est pas possible de combiner entre les deux.
  • On relève un côté un peu brouillon sur les grands champs de bataille. 
  • On déplore encore pas mal de bugs par endroit et sur des scènes qui concernent la qualité de l'intelligence artificielle. 
  • L'arbre de compétence assez illisible. 
  • Enfin, on note certaines longueurs dans le scénario.

Assassin's Creed Valhalla respecte-il les légendes et mythologie viking ?

ACV s'appuie sur des recherches historiques avec quelques passages de magie et de mythologies nordiques. Au cœur d'une Angleterre à conquérir, quelles similitudes nous offrent ce nouvel opus ?

Indéniablement, le jeu nous plonge dans l'époque viking. Plus précisément au cœur du 9e siècle. Les nombreuses conquêtes terrestres et navigations maritimes sur les rivières étroites et sinueuses respectent les principales activités des conquérants. 

Les champs de batailles historiques vous immergent dans les paysages de Norvège et d'Angleterre si réalistes. À l'aide d'armes référencées comme les épées, les lancers de haches, lances, boucliers, torches ou encore arcs… Les combats sont violents, voire brutaux. Pillages, démembrements et décapitations reflètent la dure réalité des combats sans pitié qui animaient les Vikings. 

De plus, nous retrouvons des personnages forts tels qu'Alfred le Grand, roi de la région du Wessex en Angleterre. 

Comme sur chaque Opus, un animal nous vient en aide. Dans celui-ci, il s'agit d'un corbeau noir. Qui n'est pas s'en rappeler Hugin, le messager d'Odin.

Les visites fortuites des royaumes d’Asgard et de Jotunheim sont un autre clin d'œil aux mythologies nordiques.

Enfin, la possibilité de personnaliser Eivor en femme, suggère la présence des femmes viking aux combats. Retrouvez plus d'informations sur les rôles clé des femmes de Viking.


S'il mélange et reprend plusieurs points des précédents Assassin's Creed, le douzième Opus canonique sur Valhalla est un bon mix de la série. Devenu un véritable événement avec beaucoup d'heures de jeu en prévision, Ubisoft surfe sur la tendance et l'engouement des séries vikings. Contrairement à God of War.

Il devrait ainsi assouvir les envies immersives au sein des 9 mondes et du Valhalla.

Disponible sur PC, PlayStation 4, Xbox One, Xbox Series X, Stadia, et même sur PlayStation 5... Il n'y a aucune excuse pour ne pas se laisser prendre au jeu sanglant des raids.

← Article précédent Article suivant →


  • Je l’ai terminé et je le joue maintenant sur twitch ! C’est un bon mixte de l’ensemble des jeux de la licence entre les anciens opus et les plus récents. Perso, je le trouve génial !

    Magali FRISKA le

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.